Menace sur les agents immobiliers

Ces intermédiaires sont la cible idéale pour des disrupteurs. La menace est assez puissante pour provoquer une révolution interne.

Les agents immobiliers vont-ils disparaître ? Ca dépend… d’eux. A peine 2 % des entreprises envisageraient de se passer des conseils immobiliers, selon une étude de Bureauxlocaux, une plate-forme de transaction en ligne destinée surtout aux PME. Les brokers n’auraient donc pas de souci à se faire et ne risqueraient pas la disruption ? A voir… car comme les particuliers en quête de logements, les chefs d’entreprise qui recherchent de nouveaux locaux sont de mieux en mieux informés sur l’offre disponible et de plus en plus agiles, en ligne, pour la trouver. La plupart des projets immobiliers commencent par un bon trimestre de recherches personnelles, souvent faites en dehors du temps de travail, révèle le sondage. Une petite étude de marché personnelle que les néophytes comparent ensuite aux propositions des professionnels. « C’est beaucoup plus facile aujourd’hui, en deux ou trois ans, la transparence du marché s’est considérablement améliorée, estime Sophie Desmazières, la fondatrice du site Bureauxlocaux. Il n’y a pas si longtemps ne figuraient sur les annonces ni la localisation précise ni le prix, il fallait appeler l’agent immobilier pour les obtenir, une manière pour lui de toucher et de capter son client. »

En savoir plus sur Les Echos