Prochaine frontière : la flexibilité

Les entreprises souhaitent de la flexibilité et décider de quand elles arrivent et à quel moment elles pourront partir. Ce confort a un prix.

Plus de 10 % des surfaces de bureaux louées à Paris cette année l’ont été par des entreprises de co-working. Ou bien est-ce 20 % ? Personne n’est très sûr, mais le raz-de-marée est impressionnant et prend modèle sur l’industrie hôtelière pour transformer les pratiques de l’immobilier d’entreprise. Après les premiers tâtonnements par les pionniers installés dans des boutiques ou des appartements, le concept s’est professionnalisé via les…

 Lire la suite sur Les Echos